Échos de Fiesta Cruda 2020

du 10 au 12 Août 2020

Texte alternatif

Une vingtaine de personnes se sont relayées et croisées à Flores de Vida durant les trois jours qu’a duré la Fiesta Cruda, constituant parfois des groupes allant jusqu’à dix personnes devant les participants-intervenants mobilisés. Hatha Yoga, danse intuitive, théâtre d’improvisation, peinture coopérative avec des pigments naturels, kinomichi, Qi Gong, renforcement au poids du corps, concerts improvisés, scans quantiques… les festivaliers décontractés ont pu découvrir toutes sortes de pratiques corporelles ou artistiques dans un esprit de bienveillance et de partage joyeux qui a conquis de la plus jeune de 15 mois à la plus âgée (!).

Texte alternatif

Hatha Yoga avec Elie

Elie a proposé une belle séance de Hatha Yoga qu’il définit comme un yoga de l’équilibre entre féminité et masculinité. Avec maîtrise et douceur, en finissant par une relaxation qu’il a accompagnée à la flûte, il a initié un groupe très heureux de l’opportunité offerte de se recentrer.​​​​​​​

Texte alternatif

La danse intuitive

Sarah, professeur de danse à Toulouse, a proposé un joli moment de danse intuitive au tambour. Liant le mouvement aux éléments, dans une approche qu’elle définit d’écologie corporelle, elle a invité les personnes à danser, d’abord en interaction avec un arbre, puis avec un partenaire. Déconcertante et très enrichissante, cette ouverture a beaucoup inspiré les danseurs improvisés​​​​​​​ comme le montre cette photo prise au pied.

Texte alternatif

Le kinomichi

Jean-Paul, enseignant en Belgique, est venu en milieu de séjour présenter au groupe le « kinomichi ». Créée par Maître Noro et issue de l’Aïkido, la discipline emprunte les mouvements de base de cet art martial pour trouver l’harmonie avec un partenaire. Ki signifie « énergie », no signifie « de » et « michi » signifie « chemin ».​​​​​​​

Texte alternatif

Qi Gong

Francine a permis aux festivaliers présents d’aborder le Qi Gong de manière ludique,  avec un bâton. Ce qui les a initiés à la prise de conscience de la circulation de l’énergie dans le corps. Les postures lentes permettent la dynamisation du Qi, l’énergie vitale.

Texte alternatif

Renforcement musculaire au poids du corps

Yannick a motivé les participants tôt matin pour un renforcement musculaire mobilisant aussi la coordination. Cette discipline s’appuie sur la répétition d’enchaînement de mouvements. Largement inspirée des postures et caractéristiques des animaux, elle est souvent utilisée en échauffement des sports de combat. Elle entretient harmonieusement souplesse et force.​​​​​​​

Texte alternatif

Marina a proposé un atelier de peinture naturelle

Marina, qui enseigne les Arts Plastiques en Espagne, nous a invités à une peinture coopérative avec des teintes obtenues grâce à des pigments naturels : curcuma, café, piment rouge, cumin… La toile avait été découpée en carrés que chacun a investi avant de dessiner des passerelles de toutes sortes d’un carré à l’autre, pour finalement former une peinture collective.

Scan de son état de forme

Karine a « scanné » l’état de forme de bien des festivaliers avec un dispositif spécial. Chacun recevra début septembre la version numérique de son bilan et Karine qui reviendra l’année prochaine – c’est promis ! – pourra faire un comparatif d’une année sur l’autre. 

Texte alternatif

Myriam, coach alimentaire

Myriam, coach-nutritionniste sur Toulouse, a proposé un atelier sur l’alimentation vivante et les difficultés de la transition alimentaire. Si manger cru est chose facile à Flores de Vida, où abondent les produits de qualité et où l’énergie du lieu est très porteuse, maintenir le cap une fois rentré chez soi est une autre affaire. 

Massages à la demande !

Annie et Sarah ont proposé aux festivaliers présents des massages qui ont été très appréciés. Effectués dans le respect des règles sanitaires, ils ont démontré les talents de ces deux expertes : Sarah pour le massage californien et Annie pour le massage du visage « kobido ». Merci à elles !

Texte alternatif

Théâtre d’improvisation avec Samuel

Samuel a embarqué une petite équipe de festivaliers pour une séance de théâtre d’improvisation. « C’est une pratique géniale pour souder un groupe, se rencontrer et échanger, explique-t-il. Cela entraîne à s’appréhender, s’écouter, se regarder et interragir pour jouer avec les autres. C’est parfaitement adapté à la construction des relations dans un écolieu parce qu’il est question de voir comment chacun va avoir son rôle à jouer dans le groupe. »  Jeux préparatoires et petites saynètes ont convaincu les participants et l’idée a émergé d’un stage d’une semaine de théâtre d’improvisation à Flores deVida ! A suivre…

Chant indien de gratitude

 Merci à Sarah qui nous a fait découvrir ce chant indien d’Amérique du Nord. 

Paroles :

Hé yama yo, wanna henné yo, hé yama yo, wanna henné yo (2 fois)
Wahi hi yayhana hé hé hé yo
Wahi hé hé hé hé hé yo
Wahi

(« gratitude d’exister ici et maintenant, gratitude pour chaque moment obtenu où je suis né, où j’ai enseigné, évolué et où je retourne pour renaître »)

Chanson interprétée par le groupe Curawaka

Texte alternatif

Manger cru, quand on a faim

A Flores de Vida, la nourriture est entièrement crue et vegan. Chacun se sert quand il a faim dans la nevera où il y avait cet été : tomates, courgettes, concombres, poivrons rouges, mais aussi pastèques et melons.  Sans compter quelques prunes, nectarines, pêches ou figues  un peu en avance sur la saison cueillies sur le site. Dans la crudine, olives séchées ou lacto-fermentées et amandes ont permis de caler les estomacs, surtout en fin de journée. Certains aiment se rassembler à ce moment là pour discuter, d’autres préfèrent manger en silence, et en conscience. Il n’y a donc pas de temps de repas. Mais il y a plein d’autres moments heureux de rencontre et de partage !

Les cercles de parole…

 Les cercles de paroles, habituels à Flores de Vida, ont fait émerger de bien belles interventions durant la Fiesta Cruda. Ils ont également permis de créer très vite un sentiment de proximité et d’affection entre les différentes personnes présentes qui pour la plupart ne se connaissaient pas deux jours avant.

Pour terminer ce numéro spécial, laissons le dernier mot à Nat’, exprimé le dernier soir :

« J’adore les cercles, j’adore vous écouter. Chaque personne est un monde différent, et chaque mot est un monde qui se révèle. Je trouve ça magnifique ! Et de l’exprimer, ça permet de faire évoluer le niveau de conscience. Les cercles, ça m’aide à grandir et à mieux me connaître… J’ai l’impression d’avoir préparé le lieu pendant douze ans, qu’on a amendé la terre avec l’équipe en ligne cet hiver et que là, on vient de semer. C’est d’autant plus fort que ça fait douze ans que j’attends ce moment là !« 

Une vidéo !

La course au ralenti

Un petit film a été pris de la « Course au ralenti » organisée par Samuel dans le cadre de son atelier de théâtre d’impro. Le voici, précédé de quelques belles images de l’atelier de Marina !

Sur
la toile !

Voir la carte interactive de l’équipe

Visite le site web en cours de rénovation

Adhère à l’association

Fais un don

Rejoins le groupe privé Facebook

Complète le questionnaire pour participer

Équipe de Flores de Vida, hola@floresdevida.org

 
Dernière modification : samedi 17 octobre 2020 ∼ 11:41

Laisser un commentaire