L'aventure

L’aventure

L’aventure a commencé le 8 août 2008.
Je suis conquis par la magie du lieu, sauvage et grandiose.
La nature, l’espace, le silence, les fruitiers… tout est là.
Le village un peu loin, mais pas trop, et un accueil tellement chaleureux!

Avec l’aide de quelques amis, les bases de vie sont posées dans les mois qui suivent. Installation d’une serre, qui va servir d’atelier/espace de stockage. Montage d’une yourte, aménagements divers et organisation de l’espace.

Acquisition d’une petite maison à Maella, en septembre. Après quelques travaux, bibliothèque et bureau sont opérationnels en octobre.
Acquisition également d’une grande maison à rénover à Maella (pas cher), dans l’idée de créer un petit centre culturel alternatif au village.

L’action la plus importante de cet hiver, sur le terrain, a été la plantation et le semis d’environ 400 arbres, fruitiers et forestiers, et paillage.
Il y a eu aussi le nettoyage des arbres : couper les rejets et le bois mort, et un début de potager. Et puis plein de petits travaux…

Mai 2009 : Une deuxième yourte est montée, ainsi que 2 cabines de toilettes sèches, un coin douche…L’espace de vie s’organise.

Automne 2009 : le potager a pris de l’ampleur, d’autres arbres ont été plantés et le premier bassin est terminé. Les oiseaux et les libellules apprécient énormément… et nous aussi. 4 panneaux solaires alimentent la yourte en électricité. Le luxe nous guette.
Et puis il y a eu le chantier toiture, sur la grande maison à Maella : 30m² de toiture entièrement rénovés. avec isolation terre/paille. C’était chouette.

2010 : le projet prend forme … l’atelier se structure, une cave pour la conservation des fruits et légumes se dessine, une « crudine » , des espaces d’ombre …
Il y a de plus en plus de passage, et de belles énergies qui circulent.
Le potager donne à fond, et fournit déjà 80 % de l’alimentation!

2012 : la crudine et la cave sont opérationnelles, ainsi que le séchoir solaire et une douche solaire.

Avril 2012 : un incendie provoqué par des étincelles d’outil électrique fait disparaître l’atelier, le petit hangar et une yourte, ainsi qu’un hectare de collines.
…nettoyage et réorganisation …

Été 2013 : le projet a évolué, au fil des expériences et remises en question, se recentre et se structure.
L’incendie de 2012 a bien aidé à revoir les priorités
La petite maison de Maella, n’étant plus utile, a été vendue, ainsi que 3 ha de terrain qui étaient de l’autre côté du chemin et donc un peu séparés de Flores de Vida; permettant de remonter un peu les finances. La grande maison à rénover est en vente : il y a bien assez à faire sur Flores de Vida.
Le potager est de plus en plus beau et productif, et le verger (plus de 500 arbres à présent) prend forme et commence à donner. Les traces de l’incendie ont quasiment disparu.
Flores de Vida évolue sur un projet de camping. L’étude est en route avec un architecte de Caspe.

Je dis parfois « je », et parfois « nous ».
« je », c’est parce que je suis pour l’instant seul permanent, et seul à gérer l’évolution du projet.
« nous », c’est parce que ce projet est par essence collectif, même si ce collectif est en devenir. Et tu fais partie de ce « nous ».

Dernière modification : mardi 22 août 2017 ∼ 16:16