Hygiène Vitale

Une manière simple de se nourrir

L’hygiénisme (ou hygiène vitale) procède de la même démarche que la permaculture et l’agriculture naturelle : plus on simplifie, mieux on se porte ! Nous mangeons trop, trop riche, et trop compliqué.

Nous n’avons pas besoin de viande, poisson, ni de laitages ou œufs. Notre corps a besoin d’aliments simples et faciles à digérer. Nous avons besoin de bouger, de respirer, de boire de l’eau pure, de prendre l’air et le soleil, de bouger un maximum et de nous reposer suffisamment, de rire, de danser…et puis de savourer tranquillement des fruits et des légumes frais et biologiques.

En résumé :

  • On mange uniquement lorsqu’on a vraiment faim, ce qui, étant donné que nos besoins sont différents, rend superflus les repas organisés.
  • Le matin notre organisme est dans un processus d’élimination des toxines, et donc nous buvons juste une boisson chaude (sans sucre) et puis, un peu plus tard et suivant la faim, des fruits au cours de la matinée.
  • Des repas les plus simples possibles avec le moins possibles d’aliments différents en même temps, bien mastiqués en conscience, tranquillement.
  • Et pas de viande, poisson, laitages, œufs, alcool, thé noir, café, sucre, pain et gâteaux, fritures et graisses cuites, chocolat, sel…

Et les papilles se réveillent. On retrouve le gout véritable des fruits et des légumes. Le corps s’allège, la tête aussi… En route vers la vie.

Le sucre et le sel

Une petite attention pour le sel, que l’on ne considère généralement pas comme une drogue, mais qui, en fait, est un excitant rendu indispensable par l’utilisation du sucre. C’est le fameux équilibre yin/yang que l’on retrouve ici. L’excès de yin (sucre) nécessite l’excès de yang (sel), et vice-versa. Je ne parle pas ici du sucre que l’on trouve naturellement dans les fruits, mais du sucre concenté artificiellement, qu’il soit blanc, roux, et qu’il provienne de betterave, canne à sucre, céréales ou même fruits. C’est la concentration qui est nocive.

Pour en revenir au sel, il durcit les tissus, les vaisseaux sanguins, et dénature le goût de aliments. Et lorsqu’on le supprime, on redécouvre peu à peu la vrai saveur des aliments.

Nous avons besoin des sels minéraux que nous trouvons dans les fruits et légumes, et pas uniquement de chlorure de sodium.

Dernière modification : dimanche 26 juin 2016 ∼ 15:49